Centre d’excellence des professions culinaires

Stage Pascal Joly 2017

Formation Charcutier-traiteur

 

Votre formation en charcuterie-traiteur au Ceproc
>> Choisissez

 

Après le collège ou après la seconde, la première voire la terminale : entre 16 et 29 ans révolus    
  • CAP charcutier-traiteur en 2 ans (lire)
Après un baccalauréat ou un diplôme de niveau supérieur (BAC+)
  • CAP charcutier-traiteur en 1 an (lire)
Après un CAP charcutier traiteur en 1 ou 2 ans
  • Mention complémentaire employé traiteur en 1 an (lire)
  • BP charcutier-traiteur en 2 ans (lire)
  • CAP en 1 an au choix : boulangerie (lire), pâtisserie (lire) ou cuisine (lire)
Après un CAP, un BEP ou une mention complémentaire d’une autre filière
  • CAP charcutier-traiteur en 1 an (lire)
Après une mention complémentaire employé traiteur
  • BP charcutier-traiteur en 2 ans (lire)
Après un BP charcutier traiteur

 

Les avantages de la formation proposée par le Ceproc
 

La filière charcuterie traiteur au Ceproc, c’est :
  • Une école d’excellence, leader dans le domaine
  • 100% de réussite aux examens en charcuterie traiteur en 2020
  • Un apprenti du Ceproc, Clément Ronsmans-Davray, MAF charcutier traiteur en 2020
  • Un important réseau d’entreprises artisanales et d’enseignes de renom partenaires (Lenôtre, Maison Pou, Riem Becker, Saint Clair Traiteur…)
  • Des concours professionnels prestigieux : MOF, Grand prix de France la Charcuterie artisanale, MAF…
  • Une actualité et des événements gastronomiques tout au long du cursus de formation
  • Des débouchés professionnels importants à l’issue de la formation avec des salaires attrayants et évolutifs
  • Des figures de la gastronomie française diplômées du Ceproc parmi lesquelles les MOF charcutiers traiteurs Guy Krenzer, actuel chef exécutif et directeur de la création de Lenôtre, Fabrice Courbet, Pascal Joly, Arnaud Nicolas, Julien Denjean, Romain Pellet…

 

Le métier de charcutier traiteur en question
 

Eclectisme culinaire au service des papilles

Conjuguant plusieurs savoir-faire, le charcutier traiteur transforme viandes, poissons, crustacés, légumes et fruits en de multiples produits finis et raffinés (jambons, terrines, pâtés, saucissons...) destinés à être consommés tels quels ou bien chauds ou froids. Il a pour vocation de procurer plaisir et satisfaction à sa clientèle en conciliant rigueur et sens de l’innovation.
Egalement traiteur organisateur de réception (TOR), il peut produire, animer buffets, cocktails et événements.
Une exigence, le respect du client et le sens de l’innovation

Respect de la législation sur l’hygiène, créativité et sens de l’innovation sont les maîtres mots du métier.
Des débouchés dans l'artisanat, l’agroalimentaire et l’événementiel
 
  • Le charcutier peut être commis, ouvrier, chef de laboratoire, chef d’entreprise, dans le secteur artisanal, l’agroalimentaire ou la distribution en France comme à l’international.
  • Des salaires attrayants et évolutifs

 

Mise à jour : 9 juillet 2021