Centre d’excellence des professions culinaires

AU FIL DU RESEAU
 

Mélissa et Benjamin Delaye, la reprise d’entreprise au service de l’excellence
 

[ACTU - 16/12/2021] A la tête du Porcelet rose à Sceaux, une charcuterie de renom qu’ils ont reprise en 2016 et entièrement rénovée cet été, Mélissa et Benjamin Delaye incarnent le renouveau de la profession. Ils reviennent dans cette vidéo sur leur parcours passionnant. Après l’obtention d’un BP charcutier-traiteur au CEPROC en 2009, l’un et l’autre ont décidé de conjuguer leur passion gastronomique et leurs aspirations entrepreneuriales communes. Le jeune couple a multiplié alors les collaborations professionnelles dans de prestigieuses maisons, aux côtés de chefs expérimentés, tout en affûtant ses armes dans le traiteur événementiel, le service, sur les marchés… Une étape agrémentée de rencontres fructueuses qui participa au projet entrepreneurial de Mélissa et Benjamin Delaye. Une rencontre inspirante à découvrir et partager.  Visionner l'interview : ici

 

Gwendal Pecher défend une boulangerie-pâtisserie artisanale de proximité

 

[ACTU - 24/11/2021] Gwendal Pecher a animé, le 18 novembre, une conférence auprès des apprenants du CEPROC sur l’évolution de la boulangerie-pâtisserie. L’artisan est longuement revenu sur le lancement voici un an de sa boutique Clem&Gwen à Clichy. « L’entrepreneuriat, c’est l’aboutissement de mes expériences successives auprès de mes formateurs et des professionnels que j’ai côtoyés, à l’instar de Carl Marletti et des chefs des maisons Stohrer, la plus ancienne pâtisserie de Paris,  La Tour d'Argent, Hotel Lancaster, Philippe Conticini…»  Interrogé sur la médiatisation de son métier, le candidat de l’émission télévisée « Le Meilleur Pâtissier » diffusée au mois de mai dernier a défendu une boulangerie-pâtisserie artisanale de proximité. « Ce qui prime, c’est la satisfaction permanente du client et, par là même, l’exigence de qualité », a-t-il insisté.

 

Anaïs Hody, businesswoman après une reconversion professionnelle
 

[VIDEO - 19/11/2021] - A 30 ans, Anaïs Hody dirige le Chef en box à Paris, une société en plein boom spécialisée dans  la commercialisation de coffrets proposant des recettes de pâtisserie haut de gamme avec leurs ingrédients et leurs ustensiles. Formée au CEPROC où elle obtient un CAP, après avoir été éducatrice spécialisée auprès d’enfants handicapés, la pâtissière fait ses premières armes auprès de Cédric Grolet, Alain Ducasse et Cyril Lignac. De grandes figures de la pâtisserie française qui lui ont transmis l’amour du métier et l’esprit d’initiative. Dans cette interview, Anaïs Hody évoque les atouts de la formation qu’elle a reçue au CEPROC et son engouement pour l’entrepreneuriat.
 Visionner l'interview : ici

 

 

Rodolphe Landemaine prône une alimentation plus végétale
 

[Actu - 3/11/2021] - Rodolphe Landemaine a animé, le 22 octobre, une conférence au CEPROC sur « la place de l’alimentation dans les enjeux écologiques ». Un sujet au centre des débats sociétaux actuels qui a drainé de nombreux apprenants. Particulièrement sensible aux  questions environnementales, le chef d’entreprise parisien, à la tête d’une vingtaine de pâtisseries-boulangeries labélisées « Maison Landemaine », a insisté sur l’urgence d’un changement des pratiques alimentaires à l’heure où la terre fait face à un stress hydrique inquiétant. « Nous devons tendre vers une consommation qui génère le moins de dioxyde de carbone. Pour ce faire, nous devons privilégier les produits végétaux et les circuits courts, réduire les produits carnés et adopter des moyens de transport moins polluants », a-t-il préconisé. Rodolphe Landemaine, qui a lancé voici une année Lands&Monkeys, une boutique tournée vers des fabrications pâtissières totalement végétales, fait figure de pionnier en matière de véganisme pâtissier. « Cette expérience vise à montrer au grand public que l’on peut évoluer vers une alimentation végane sans perdre aucune des propriétés nutritives, gustatives et esthétiques de nos gâteaux traditionnels », a-t-il souligné. Et de se réjouir : « De nombreux ches oeuvrent en ce sens, conscients des risques écologiques encourus par notre planète ». 

 

Samba Hamadou : Le désir d’entreprendre
 

[VIDEO - 22/10/2021] A 33 ans, le chef boulanger-pâtissier Samba Hamadou, est à la tête de trois pâtisseries à Paris. Entré au CEPROC en préapprentissage après une scolarité mouvementée,  il en ressort six années plus tard avec un BTM pâtisserie en poche. Un cursus sans faute qui le conduit de la Maison Gosselin à Paris jusqu’au Mandarin Oriental à Bangkok, en passant par les très prestigieux Café de la Paix et la Tour d’Argent, avant qu’il ne vole de ses propres ailes. Dans cette interview, il évoque ses liens forts avec le CEPROC et son cheminement vers l’entrepreneuriat.
 Visionner l'interview : ici
 

 

Retour aux sources pour le chef Gilbert Benhouda
 

[ACTU - 15/10/2021] Dans le cadre du cycle de conférences du réseau des anciens élèves GENERATIONS CEPROC, l’école a accueilli, le 13 octobre, le chef des cuisines les Bistrots pas Parisiens Gilbert Benhouda. Il a animé une conférence auprès des apprenants durant laquelle il a retracé son cursus en cuisine au CEPROC entre 2004 et 2007 et les temps forts de sa carrière. L’ex-troisième chef des cuisines du prestigieux Plaza Athénée, où il a officié une décennie durant, a insisté sur le rôle clé de l’apprentissage dans son épanouissement personnel et professionnel. Il a également exposé sa vision de l’évolution de la profession. « La période post-Covid et la reprise économique observée imposent une remise en question de nos pratiques dans le sens d’une nécessaire amélioration des conditions de travail et des salaires de nos collaborateurs. C’est dans ce sens que nous oeuvrons au sein des les restaurants du groupe des Bistrots pas Parisiens que je gère », a-t-il indiqué. Heureux de retrouver son école, il a longuement échangé avec les apprenants.

 

Pascal Joly : « L’apprentissage, un ascenseur social extraordinaire »
 

[VIDEO - 8/10/2021] Pascal Joly  est un charcutier-traiteur de renom. Epris de passion pour le métier depuis l’âge de onze ans où il fréquente la charcuterie de son oncle, il réalise sa vocation en 1989, année durant laquelle il décroche un brevet professionnel au CEPROC et inaugure, dans la foulée, sa première entreprise à Grandvilliers, dans l’Oise. Devenu Meilleur ouvrier de France (MOF) en 2000, l’artisan connaît une ascension professionnelle fulgurante. De Vincennes à Paris, en passant par Rennes, Pascal Joly fait rayonner les savoir-faire charcutier et traiteur aux côtés de son épouse. Une aventure familiale passionnante, couronnée par l’arrivée récente de leur fils Florian. Dans cette interview, Pascal évoque ses liens avec le CEPROC et l’impulsion décisive que cette école a donnée à sa carrière. Visionner l'interview : ici

 

Seymour Halejcio : « Un savoir est fait pour être partagé sinon il est perdu »
 

[VIDEO - 11/10/2021] Après un brillant cursus en pâtisserie au CEPROC où il obtient un BEP et un BTM entre 2001 et 2006, Seymour Halejcio est embauché par la prestigieuse maison Potel et Chabot. Il y occupe différents postes qui lui permettent d’élargir ses compétences pâtissières. Sa curiosité et sa soif de découverte le poussent vers de nouveaux horizons professionnels. Il intègre des entreprises artisanales de plus petite taille où il étoffe son savoir-faire avant de se tourner vers la recherche et le développement et d’occuper le poste de chef de projet pour le développement des produits salés au sein du groupe Aryzta Food à l’international. Dans cette interview, Seymour Halejcio témoigne toute sa gratitude à l’égard du CEPROC qu’il dit être une des clés de sa réussite professionnelle. Visionner l'interview : ici