Centre d’excellence des professions culinaires

Formation cuisinier

 

 

Votre formation en cuisine restauration au Ceproc
>> Choisissez
 

Après le collège ou après la seconde, la première voire la terminale : entre 16 et 29 ans révolus    
  • CAP cuisine en 2 ans (lire)
Après un baccalauréat ou un diplôme de niveau supérieur (BAC+)
Après un CAP cuisine en 1 an ou 2 ans     
  • Mention complémentaire employé traiteur en 1 an (lire)
  • BP arts de la cuisine en 2 ans (lire)
  • CAP en 1 an au choix : boulangerie (lire), pâtisserie (lire) ou charcuterie-traiteur (lire)
Après un CAP, un BEP ou une mention complémentaire d’une autre filière
Après un brevet professionnel arts de la cuisine 
  • CAP en 1 an au choix : boulangerie (lire), pâtisserie (lire) ou charcuterie-traiteur (lire)

 

Les avantages de la formation proposée par le Ceproc
 

•    99% de réussite aux examens en cuisine en 2020
•    Une diversité de diplômes préparés
•    Un important réseau de petites entreprises artisanales et d’enseignes de renom partenaires (Ladurée, Flo, Potel et Chabot, Stohrer, Plaza Athénée, Fauchon, Mullot, Hôtel Georges V, Hôtel Lutetia, Lenôtre)
•    Le Ceproc accueille tout au long de l’année des concours professionnels prestigieux (MAF, Jeunes Talents des Maîtres restaurateurs) 
•    Le Ceproc a vu sortir de ses rangs plusieurs figures de la cuisine française à l’instar de Léo Couturier, Gibert Benhouda… 
 

Le métier de cuisinier en question
 

Un art typiquement français

Véritable maître d’œuvre, le cuisinier conçoit des préparations culinaires variées, allant de l’entrée au dessert. Il découpe, assaisonne, prépare, cuit les légumes, les viandes, les poissons. Il élabore aussi des sauces, des potages, des entremets, des pâtes et des pâtisseries. 
Nécessitant un véritable sens artistique, la  présentation des plats occupe une place importante dans son métier.
Une renommée mondiale à pérenniser 

Inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco, la cuisine française jouit d’une renommée mondiale incommensurable qui fait de chaque cuisinier son dépositaire. 
Un métier en plein essor

Le cuisinier travaille lorsque les autres prennent leurs repas ou festoient. Toutefois, le métier connaît, ces dernières années, des évolutions sur le plan de l’organisation du travail afin de lui conférer plus de souplesse. 
Une grande variété de débouchés professionnels 

Le cuisinier peut faire carrière dans la restauration collective, la brasserie, les restaurants de type semi-gastronomique ou gastronomique. Il peut également exercer à l’international dans de grandes maisons, des hôtels de renom, des palaces.