Notre histoire – nos valeurs

En 1969, le président de la Confédération nationale des charcutiers  traiteurs (CNCT) Gérard Baert posait, en plein cœur du XIX e  arrondissement de Paris, la première pierre d’un édifice architectural d’envergure. Ce geste pionnier, dont les premiers contours allaient prendre forme moins de cinq années plus tard, participait d’un rêve qui tenait à cœur la profession des artisans charcutiers traiteurs : donner naissance à un Centre européen de la promotion des charcutiers traiteurs (Ceproc).

Ainsi vit le jour le Ceproc, l’Ecole nationale des charcutiers traiteurs. 

L’établissement connaît un essor rapide. Durant les années 1980, tandis que les travaux d’aménagement des locaux se poursuivent, l’offre de formation se développe. Au fil du temps, le Ceproc est amené à s’ouvrir à d’autres métiers culinaires qui renforcent sa notoriété.

En 1990, il accueille, en son sein, le CFA des métiers de la pâtisserie de Vincennes avant d’inaugurer une filière cuisine une décennie plus tard. 

Au milieu des années 2000, le Ceproc adopte l’appellation Centre européen des professions culinaires. Elle constitue un tournant dans la stratégie de diversification culinaire, qui fait de l’école une référence nationale dans le domaine de la formation à la gastronomie au sens le plus éclectique du terme.

En 2008, Joël Mauvigney est élu président de la Confédération nationale des charcutiers  traiteurs (CNCT).

A partir de 2010, le Ceproc amorce une ouverture à l’international. Des partenariats sont conclus avec plusieurs écoles en Asie… Des ponts sont également jetés vers d’autres régions du globe.

Aujourd’hui, le Ceproc est une école moderne et innovante, résolument tournée vers la promotion des arts et des métiers culinaires dans leur dimension la plus large tout en restant fidèle à ses valeurs pionnières : l’artisanat.

Le Ceproc véhicule des valeurs artisanales et entrepreneuriales fortes au service d’un art de vivre à la française, facteur de dynamisme économique local et national. Elles s’expriment aussi à travers la relation étroite qu’il entretient avec le tissu  des TPE et PME, l’importance accordée à la transmission de l’esprit d’initiative dans la pédagogie dispensée et les codes de conduite qui régissent la vie scolaire au quotidien.