CAP VERS L’EMPLOI POUR LA CLASSE DE CUISINE CEPROC – POLE EMPLOI

13 juillet 2022
CAP VERS L’EMPLOI POUR LA CLASSE DE CUISINE CEPROC – POLE EMPLOI

7 reçus sur 9 ! Les résultats d’examen de la classe de CAP cuisine, lancée en lien avec Pôle Emploi, viennent de tomber pour la plus grande satisfaction des lauréats qui exultent de bonheur.

Une performance obtenue avec les tripes. Il est vrai que la promo CAP cuisine en reconversion professionnelle, mise sur pied en septembre dernier avec le concours de Pôle Emploi qui a fait le pari de financer l’intégralité de la formation des stagiaires, ne présentait pas de prime abord tous les atouts de son côté : publics éloignés de l’emploi, maîtrise imparfaite du français… Mais à force de travail et de persévérance, le groupe a commencé à prendre confiance en lui et à progresser, porté par une équipe pédagogique très investie. « J’ai vu mes stagiaires éclore peu à peu et me demander toujours plus », confie Kamel Demouche formateur en mathématiques.

Un désir de réussite à fleur de peau

Un constat partagé par le formateur de cuisine Dominique Moins. « Par-delà les différences culturelles et les individualités qui le composent, c’est véritablement tout un groupe qui s’est affirmé et a fait corps avec les formateurs au fil de ses sollicitudes qui ont pris le visage d’un insatiable désir d’aller de l’avant », indique ce dernier. Composé majoritairement de filles, le groupe n’a rien lâché jusqu’à la dernière minute, ne négligeant aucune matière, aucun conseil. C’est dire tout l’enjeu du suspense qui a prévalu entre la fin des examens et l’annonce des résultats. « Mon cœur battait très fort… Quelle ne fut pas mon émotion lorsque j’ai vu mon nom figurer sur la liste des reçus », se réjouit Cristina. « Mon rêve s’est réalisé avec l’obtention du diplôme du CAP », jubile Emene. Une pensée partagée par Hawa : « C’est pour moi une immense fierté de décrocher un premier diplôme français. Je remercie le CEPROC et ses équipes de m’avoir mise sur la voie de la réussite ».  

Des rêves et des projets

Mères de famille pour la plupart, bon nombre de ces diplômées intégreront un restaurant du secteur de la cuisine collective. C’est le cas de Rong. « Ce diplôme est pour moi indispensable. Il me permettra de travailler dans une cantine et de pouvoir consacrer plus de temps à ma famille ». D’autres à l’instar de Meriem ne cachent pas leur envie de faire carrière au sein de belles maisons. « Lorsque j’aurai progressé, je me rendrai peut-être à Dubaï pour faire valoir mon savoir-faire français », assure-t-elle. Les deux candidats non reçus n’ont pas démérité non plus. Déjà sollicités par des entreprises, ils disposent de belles perspectives professionnelles.

Demandeurs d’emploi il y a moins d’un an, Cristina, Emene, Hawa, Rong, Meriem, Roger et les autres vont pouvoir concrétiser leur rêve professionnel grâce à l’accompagnement conjugué de Pôle Emploi et du CEPROC. Il est parfois des collaborations décisives et des coups de pouce qui suffisent à donner l’envie de franchir le pas. Il suffit de les amorcer !