Centre d’excellence des professions culinaires

Pourquoi embaucher un apprenti avec le CEPROC ?

Chaque année, le CEPROC mène auprès des entreprises des campagnes de sensibilisation sur l’importance de l’apprentissage en matière de pérennisation de l’emploi, tandis que 50 000 postes sont non pourvus annuellement dans le secteur de l’alimentation.

L’apprentissage constitue une véritable opportunité d’emploi pour les jeunes. Il tient lieu aussi de solide levier de recrutement pour les entreprises à même de s’investir dans la formation de leurs personnels. Pour autant, un certain nombre d’entre elles n’en perçoivent pas toujours l’utilité alors même qu’elles déplorent des difficultés à recruter. Etroitement lié aux branches professionnelles de l’alimentation et aux entreprises, le CEPROC s’efforce de corriger cette distorsion du marché de l’emploi en travaillant, main dans la main, avec ces dernières. Sollicitées dans le cadre de sa politique d’accompagnement des apprentis, les entreprises sont également mobilisées via le réseau des anciens, les jurys d’examen, la préparation des apprentis aux concours, les opérations de recrutement.

Le CEPROC, un laboratoire de compétences pour l’entreprise

Ces relations privilégiées sont l’occasion de fidéliser les entreprises du réseau et de gagner la sympathie de nouvelles entreprises. Particulièrement accaparés par leur quotidien et ne sachant pas toujours vers quels interlocuteurs se tourner pour embaucher, les employeurs souscrivent pleinement aux opérations de soutien initiées par le CEPROC. « Notre métier ne peut évoluer qu’avec des apprentis qui viennent nous rejoindre. S’il n’y a pas d’apprentis, s’il n’y a pas d’écoles, nos entreprises sont vouées à mourir », souligne Gilles Vérot, charcutier-traiteur à Paris. Bon nombre d’entreprises se privent d’apprentis ou y ont recours très ponctuellement, n’ayant très souvent qu’une connaissance lacunaire du dispositif d’apprentissage. Elles perdent ainsi contact avec les laboratoires de compétences que sont les CFA et qui constituent pour elles un précieux appui en termes de ressources humaines. Le CEPROC adresse, chaque année aux entreprises, un courrier visant à recenser leur souhait en matière de recrutement d’apprentis. Celui-ci met également l’accent sur les aides aux employeurs, particulièrement avantageuses depuis l’adoption en 2020 des mesures de relance de l’apprentissage. « Portées à 5 000 euros si l’entreprise  embauche un apprenti mineur et 8000 euros s’il a entre 18 et 29 ans révolus, ces aides sont particulièrement avantageuses. Je ne saurais trop recommander aux entreprises de saisir cette occasion pour impulser une culture de l’apprentissage en leur sein », prône le directeur général du CEPROC Xavier Geoffroy.

Des postes et des formations sur mesure

Embaucher des apprentis, c’est intégrer l’écosystème des branches professionnelles de l’alimentation et rejoindre un réseau d’entreprises impliquées dans la dynamique de l’établissement.  Les entreprises partenaires du CEPROC bénéficient d’un levier de recrutement privilégié parmi ses apprentis diplômés. Les profils issus de l’école disposent des qualités opérationnelles pour répondre  à leurs exigences spécifiques. « Lorsque j’ai besoin d’un cuisinier, je me tourne spontanément vers le CEPROC », indique le chef des cuisines les Bistrots pas Parisiens, Gilbert Benhouda, ex-apprenti de l’établissement. Les entreprises bénéficient en outre des canaux de communication de l’école pour diffuser leurs offres d’emploi à tout moment. Au-delà du volet emploi, le CEPROC propose aux moyennes et grandes entreprises des formations visant à dynamiser leurs équipes : préparations opérationnelles à l’emploi (POE), certificats de qualification professionnelle (CQP) et autres team-building culinaires… Autant de prestations stratégiques pour les entreprises qui veulent assurer la relève.

Pourquoi embaucher un apprenti avec le CEPROC ?