LE CEPROC ORGANISE UNE SOIREE CINE-DEBAT EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DU COMBATTANT, DE LA VIE ASSOCIATIVE ET CITOYENNE DU XIXE ARRONDISSEMENT DE PARIS

Le Ceproc a accueilli, le 5 octobre, la Maison du Combattant, de la Vie associative et citoyenne (MACVAC) du XIXe arrondissement autour d’un ciné-débat. Au programme : « La crème des cuisines ». Une coproduction Cuisine TV, Coming Strip et France 3 Rhône-Alpes Auvergne sur la thématique de l’apprentissage dans le domaine des arts culinaires. L’événement a débuté en fin d’après-midi au restaurant d’application le #Jardindessaveurs, en présence du directeur général du Ceproc Emmanuel Paris et du directeur du développement de la vie associative et citoyenne à la mairie de Paris Olivier Nasso. L’adjointe au maire Joyce Malai a adressé un message d’encouragement à l’ensemble des protagonistes de cette initiative. Une cinquantaine de personnes, issues du XIXe arrondissement et d’autres arrondissements parisiens, ont répondu présent à l’invitation du MACVAC. A l’issue de la projection, un débat fort passionnant sur la question de l’accessibilité des métiers de la gastronomie a permis aux convives de réagir. Il a été inauguré par Emmanuel Paris. Après une présentation de l’établissement et du Jardin des Saveurs, il a donné la parole aux intervenants. Parmi ceux-ci, la cofondatrice de la startup Le Chef en Box Anaïs Hody. Hasard de la programmation, cette jeune cheffe pâtissière est une ancienne apprentie du Ceproc. « Après une formation en CAP connexe en pâtisserie et plusieurs années de labeur autour de chefs tels que Cédric Grolet, Benoît Couvrand, j’ai décidé de concrétiser mon projet professionnel : donner la possibilité de pâtisser à domicile, via le web et le digital, à quiconque le souhaite », s’est-elle félicitée. Anaïs Hody s’est plu à relater son apprentissage au Ceproc et à témoigner avec générosité toute sa gratitude envers l’établissement et ses formateurs. Le formateur de cuisine et chef du Jardin des Saveurs Xavier Guimard a également pris la parole pour évoquer son parcours professionnel. Il a saisi l’occasion pour mettre l’accent sur l’éclectisme culinaire du Ceproc. « Ici, j’ai la chance de travailler en collaboration avec des charcutiers-traiteurs, des pâtissiers, un boulanger, un boucher. Nous cultivons l’amour du produit », a-t-il insisté. Les discussions se sont poursuivies autour d’un buffet cocktail mettant en avant les savoir-faire culinaires des différentes filières du Ceproc.

 

 

 

 

 

 

LE CEPROC ORGANISE UNE SOIREE CINE-DEBAT EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DU COMBATTANT, DE LA VIE ASSOCIATIVE ET CITOYENNE DU XIXE ARRONDISSEMENT DE PARIS